Vous connecter à vos forces intérieures pour réussir votre vie de solopreneur

Et voilà ! Dans quelques heures je fermerai Solopreneur & Me pour une semaine de repos bien méritée. Parce que, oui, nous voilà (déjà ?) à la fin de l’année 2017 et l’heure est venue de faire un petit bilan de ce que j’ai appris au cours de ces 12 derniers mois. C’est vrai que la semaine dernière, j’ai participé à une journée où, en compagnie d’autres solopreneurs, nous avons planché sur notre stratégie pour 2018. Et évidemment, on a commencé en faisant le point de ce que nous avions déjà réalisé en 2017. Alors si la semaine dernière était plutôt consacrée aux « chiffres », je voudrais vous parler aujourd’hui de ce que j’ai appris, d’un point de vue « état d’esprit » de solopreneur.
Prête à remonter le temps ? Allez, c’est parti !

 

#1 – Ton projet jusqu’au bout tu soutiendras !

En septembre, j’ai lancé mon 1er programme en ligne (trop fière de mon bébé !) : je pense que j’ai bien rempli votre boite mail avec « Sincérité, 10 jours pour apprendre à vendre de manière authentique« , à vous envoyer des mails pour vous dire qu’il allait sortir, ou que je serai en live à ce sujet (2 fois quand même !), ou que le programme allait bientôt commencer.
J’avais prévu un lancement sur 15 jours. 15 jours tout entiers pour faire la promotion du programme. Oui, mais patience et moi… Et au bout de 3 jours, ne voyant pas les centaines de clients taper à la porte de Paypal pour s’inscrire, me voilà en train de me dire que finalement je vais changer mes visuels, changer les thèmes de mes lives, changer mes posts programmés sur Facebook… Bref revoir toute ma stratégie de lancement en plein lancement de produit !
Dieu merci, ma coach (et oui, en tant que coach, c’est impensable de ne pas se faire coacher soi-même !) m’en a dissuadé et elle a eu bien raison ! Car oui, quelque soit le service que vous lancez, vous vous devez, en tant que solopreneur, de soutenir votre projet jusqu’au bout, et ensuite seulement, tirer les leçons de vos échecs.
Car ce sont les échecs qui nous font progresser. Si échec il y a… Parce que « Sincérité » a démarré mi-septembre (et il est maintenant en « evergreen » comme on dit…).

 

#2 – Des vacances re-po-san-tes tu prendras !

C’est vrai qu’on l’attendait depuis longtemps ce séjour au Japon (on l’avait promis à notre fils depuis 2015 exactement). Et toute l’année, je l’ai préparé, le circuit, les lieux à visiter, les hôtels, les bons restau, l’arrivée à Tokyo, le départ d’Osaka, avec pour finir un petit détour par Hong-Kong. Ce que je n’avais prévu c’est que ce ne serait pas du tout reposant. Dépaysant, oui ! Phénoménal, oui ! Déroutant, oui ! Etonnant, oui ! Mais reposant, non !!!
15 jours entiers sur place, 7 heures de décalage horaire vers l’Est (le plus dur à encaisser), se lever tôt pour aller d’une étape à l’autre, voire très tôt (pour méditer à 5 h du mat’ alors qu’on logeait dans un temple bouddhiste, une expérience unique !), dormir sur des tatamis (là, mon dos n’a pas trop apprécié), une chaleur fatigante (32° + 85% d’humidité = ressenti de 40-41°).
Alors je vous entends déjà : « ouiiii, le Japooooon, elle est vrai-ment difficiiiile ! Quand y’en a qui se paient les embouteillages sur l’autoroute… ». Que les choses soient claires ! Si je peux repartir au Japon, là, maintenant, mes valises sont prêtes dans l’heure.
Ce que je veux juste vous dire, et c’est ce que j’ai appris aussi grâce à ce voyage, c’est que nous, solopreneurs, nous donnons beaucoup de notre énergie pour faire tourner notre activité, alors nous avons vraiment besoin de breaks pour nous ressourcer et nous recharger. Des vraies pauses re-po-san-tes ! Et ce quelque soit ce que l’on fait pendant ses vacances, à chacun sa façon de se reposer. Ce qui compte, c’est d’être à l’écoute de ses besoins et se connaitre, pour pouvoir reprendre chargée à bloc au retour.
Alors devinez ce que je vais faire entre Noël et Nouvel An ?
R-I-E-N !

 

#3 – Si tu ne maitrises pas, aider tu te feras !

En 2017, j’ai fait 2 webinaires. C’est tout un truc, de faire un webinaire. Pour le 1er, j’avais fait appel à une personne qui administrait tout le « backstage » du webinaire, soit toute la partie technique, si les gens ne voient/n’entendent pas bien, leurs questions tout au long du webinaire…
Et pour le 2ème, je me suis dit que ça devrait aller toute seule. Grave erreur ! Je ne sais pas ce que j’ai fou…, toujours est-il que les participants n’ont jamais pu rentrer dans la salle virtuelle, ils ont écouté le webinaire en se connectant à YouTube, tout en ayant un écran blanc sous les yeux pendant plus d’1 heure, parce que mon powerpoint ne défilait pas. Et près de 8 mois après, je les remercie encore d’être restés. Quelle ténacité !
Bon, ça m’a donné un super sujet pour un article de blog, mais je n’étais pas très satisfaite de moi.
Alors en 2018, une chose est sûre, si je fais un webinaire (j’hésite encore avec un Facebook live), je me fais aider !

Voilà, ce sont les 3 grandes leçons que j’ai apprises dans ma vie de solopreneur en 2017. Mais je n’oublie pas que dans mon titre, j’ai mis « 3 + 1 ». Tadaaaam…

 

#4 – De l’acérola, passé midi, jamais tu ne prendras !

C’est ma toute dernière leçon, que je suis en train d’apprendre, là, alors que j’écris ces lignes. J’ai un petit mélange de rhino-grippe-bronchite, et je suis allée acheter de l’acérola cet après-midi pour me requinquer pour Noël. Et à 17h, je ne sais pas ce qui m’a pris, j’ai avalé un comprimé en me disant que de toute façon, je suis tellement fatiguée…
Résultat : il est 2h51 du matin, je suis en mode « chouette de nuit », et je sens que tout à l’heure, quand je vais me lever, je serai plutôt en mode « zombie »…

Bon, j’ai l’impression que le marchand de sable va peut-être passer…

Alors je vous souhaite de belles fêtes de fin d’année et on se revoit l’année prochaine ! 🎄🎉🌟
Xxxxx

Partagez cet article si vous l'avez aimé !