Vous connecter à vos forces intérieures pour réussir votre vie de solopreneur

Il n’y a pas très longtemps, une de mes clientes m’a parlé de son manque de confiance en soi suite à plusieurs évènements (fort) désagréables. Il est clair qu’elle était vraiment découragée, ça s’entendait à sa voix en plus de se voir dans son attitude physique.
J’ai trouvé que cette situation, ô combien connue par de nombreux solopreneurs, méritait que je vous partage les solutions qu’elle a mises en place, suite à notre séance, pour remonter sur la planche et surfer de nouveau sur le haut de la vague.

#1 – Même en cas de difficulté, bombez le torse !

Partir battue, les épaules baissées et la voix chevrottante, en plus de vous donner une apparence fragile, vous pèse et vous empêche de saisir les opportunités qui se présentent à vous. Cela vous ralentit dans votre travail, enlève du dynamisme dans vos relations avec vos prospects. Vous êtes dans le brouillard, vous ne voyez même plus les solutions qui sont pourtant sous votre nez.

Sortez de cette posture (physique) inconfortable. Cessez donc de broyer du noir et aidez-vous, en adoptant une posture confiante et sereine. Tenez vous droite, détendue et solide. Ah, tiens ! Même votre voix retrouve de son assurance…

#2 – Identifiez vos « zones de confiance »

Le manque de confiance ne se manifeste pas de la même manière chez chacun d’entre nous. Certaines circonstances vont facilement vous déstabiliser tandis qu’elles mettront quelqu’un d’autre très à l’aise. Trouvez vos zones de confiance : dans quelles situations êtes-vous particulièrement à l’aise ? Prenez donc le temps de vous analyser à plusieurs moments de la journée pour dresser petit à petit, la liste des cas de figure qui vous aident à retrouver confiance en vous. Ah, tiens ! Y’en a quand même pas mal…

#3 – Raccrochez-vous aux faits

Souvent, le manque de confiance frappe au hasard, en plein milieu de votre rendez-vous le plus important de l’année. Vous savez que votre proposition est bonne, peut-être même la meilleure. Mais dès la moindre question qui vous déstabilise, vous perdez les pédales et votre confiance part en confettis. Vous risquez même de conforter le client dans le fait que votre projet n’est, effectivement, pas adapté à ses besoins ! Le manque de confiance en soi ou comment se tirer une balle dans le pied…

Gardez toujours en tête une petite voix qui vous rappelle que vous avez pensé à tous les problèmes éventuels et que pour chacun d’eux, vous avez toujours trouvé une solution efficace. Cela ramènera un peu de sérénité en vous. Ah, tiens ! C’est vrai que pour X, j’avais fait comme ça…

#4 – Prenez de la distance

Plus un enjeu vous semble important, plus vous aurez tendance à perdre confiance : détachez-vous des émotions fortes et des craintes de l’échec. Vous ne pouvez jamais savoir comment une collaboration va se construire. Mais vous savez, par contre, que vous êtes un bon élément : si cette opportunité vous échappe, cela n’a rien à voir avec vos compétences.

Ménagez-vous et acceptez le fait que vous ne pouvez pas tout contrôler. Vous contrôlez votre travail et votre comportement avec vos clients : le reste peut vous échapper sans que vous en soyez responsable. Ah, tiens ! J’avais oublié qu’un client avait le droit de dire non…

 

Et vous ? Avez-vous rencontré des situations déstabilisantes qui ont entamé votre confiance en vous ? Et comment vous en êtes-vous sortie ?
Les commentaires sont là pour partager votre expérience…

Partagez cet article si vous l'avez aimé !