Vous voilà fermement décidé à créer un business qui rapporte. Et si vous venez du salariat, pas toujours évident de devenir entrepreneur. Vous n’êtes pas à l’abri de commettre les erreurs typiques du solo-entrepreneur débutant, et qui risquent de mettre en péril votre activité naissante.

Alors pour vous aider à gagner du temps, de l’énergie et de l’argent, voici le top 5 des erreurs à éviter pour ne pas plomber votre si beau projet (avec, en prime, un bonus) :

Comment créer un business qui rapporte : 5 pièges à éviter

1. Investir dans vos outils de communication sans avoir une idée claire de vos différenciateurs

Vous vous dites certainement : 1 nom + 1 logo + 1 carte de visite + 1 site Web + des flyers = mon équation gagnante pour créer un business qui rapporte.

Le problème : tant que vos outils de communication seront trop généralistes ou utilisables par n’importe qui d’autre (du genre carte de visite toute faite de Vistaprint), il est illusoire de croire que vous pourrez vous démarquer de vos concurrents.

La solution : identifier vos forces et vos talents (article en anglais) pour ensuite les mettre en scène au travers de vos outils de communication. Ils deviendront représentatifs de qui vous êtes et vous permettront de créer THE connexion avec vos clients.

2. Vouloir vous adresser à tout le monde

Cibler vous fait peur car nous croyez que vous n’aurez jamais assez de clients pour créer un business qui rapporte ? Vous êtes plutôt du genre à vouloir vous adresser à tout le monde ? Et donc à personne…

Le problème : comme pour vos outils de communication, si vous êtes trop large, vous allez vous épuiser à vouloir servir tout le monde. Sans compter que cela va vous demander une énergie et une disponibilité folles pour toucher tous les publics.

La solution : connaître votre client cible vous permet de créer une relation unique avec lui, de lui parler de façon vraie et authentique, de lui montrer que vous le comprenez, et donc que vous l’aimez. Votre relation est fluide et sincère, il reste fidèle et devient le meilleur ambassadeur de votre marque, il vous recommande !

3. Proposer des services à la carte avec des tarifs à l’heure

Pour chacun de vos prospects, vous envoyez un devis « personnalisé », dont chaque ligne répond à une demande spécifique, en détaillant le temps passé pour chaque prestation.

Le problème : vous y passez justement un temps fou et vous voilà étranglé entre chercher constamment de nouveaux prospects ou travailler avec vos clients. En prime, vos prospects ne perçoivent pas du tout la valeur ajoutée de vos services et ils comparent vos tarifs… pour vous trouver toujours plus cher que la concurrence. Bref vous vous battez sur un tarif alors que vous devriez mettre en avant une valeur ajoutée.

La solution : proposer des formules qui apportent un vrai bénéfice à votre client. Il comprendra comment vos services lui permettront de solutionner son problème et il sera prêt à succomber à l’achat de votre offre irrésistible.

4. Avoir une présence anarchique sur les réseaux sociaux (voire aucune présence !)

Les réseaux sociaux, c’est compliqué ! Non seulement il faut les créer, mais il faut aussi les animer.

Le problème : le réseautage physique, c’est bien, mais ça n’est plus suffisant. Vous rencontrerez vos clients idéaux autant lors de séances de networking que dans des groupes virtuels sur les réseaux sociaux.

La solution : être présent sur quelques réseaux sociaux, là où sont vos clients idéaux, et utiliser des outils pour automatiser vos publications. Un expert dans votre domaine, voilà tout ce qui vous attend quand vous serez un geek des réseaux sociaux.

5. Ne pas avoir d’objectifs clairement définis par écrit

Où en sera votre entreprise dans 3 mois, 1 an, 5 ans ? Vous n’y avez pas réfléchi ? Vous verrez bien où vous mèneront les différents événements que vous rencontrerez…

Le problème : sans objectif, aucune chance de créer un business qui rapporte, car on planifie rarement un échec, par contre on échoue souvent par manque de planification.

La solution : avoir et écrire vos objectifs a un double avantage :

  • Vous entrez dans l’action qui vous apporte forcément des résultats,
  • Les écrire entretient votre motivation sur le long terme. Et quand on est solo-entrepreneur, il faut tenir la distance et savoir s’accorder un certain temps pour récolter les fruits de son travail. D’où l’intérêt de relire régulièrement ses objectifs pour définir son cap, le garder et surtout constater avec plaisir tout le chemin parcouru.

En bonus :

Je l’avoue, ces 5 erreurs, je les ai faites dans mon 1er business. Elles m’ont coûté cher mais j’ai appris de mes erreurs et pour Solopreneur & Me, je me suis fait coacher, d’une part pour définir tout mon branding, d’autre part pour développer mon business sur le web. C’est ce que je transmets maintenant à mes clients solo-entrepreneurs : ils mettent en place une base solide à leur activité pour créer un business qui rapporte beaucoup plus rapidement.

Partagez cet article si vous l'avez aimé !

Sophie
Sophie

Elle m’a permis de clarifier mon projet et de me focaliser sur ma cible.

Je voulais remercier Edith du travail effectué ensemble. Elle m’a permis de clarifier mon projet et de me focaliser sur ma cible. Sa ténacité et sa qualité d’écoute ont été un support indispensable pendant cette période. Je la recommande chaudement à toute personne désireuse d’avancer, de développer une entreprise et d’aligner ses comportements à ses idées. »

-->