Vous connecter à vos forces intérieures pour réussir votre vie de solopreneur

Vous est-il déjà arrivé de ne plus savoir par quel bout commencer, dans votre solo-entreprise ? D’être tellement submergée que vous n’avancez pas et après, rongée par la culpabilité, vous donnez un grand coup d’accélérateur et partez à fond sur plusieurs projets (pour rattraper le temps perdu) et vous retrouver… submergée par tant de choses à faire ?

Oui ?

Alors c’est peut-être que vos 3 dimensions de chef d’entreprise ne sont pas équilibrées. Dans ce facebook live, je vous décris ces 3 dimensions, et comment faire pour qu’elles travaillent main dans la main au succès de votre entreprise.

>>> Et pour celles et ceux qui préfèrent lire :  

 

Pour mener à bien son aventure entrepreneuriale, tout chef de solo-entreprise devrait avoir développé les 3 dimensions que voici (ceci est tiré du livre de Michael Gerber : The E-myth revisited, why small businesses don’t work and what to do about it) :

  • L’entrepreneur : c’est le visionnaire, celui qui voit loin, qui envisage le futur, voit les possibilités, crée les opportunités et donne la direction dans laquelle va aller l’entreprise. L’entrepreneur visionnaire vit dans le futur.
    Le problème : il voit tellement de possibilités autour de lui qu’il veut toutes les saisir et ça part dans tous les sens.
  • Le manager : c’est celui qui se préoccupe d’efficacité, qui gère l’entreprise, qui planifie et fait les prévisions.
    Le problème : là où l’entrepreneur voit des possibilités, le manager voit des problèmes, des difficultés.
  • Le technicien : c’est celui qui effectue le travail à proprement parlé, votre métier, celui pour lequel vous êtes formé.
    Le problème : il ne veut faire que son métier (sa passion) et considère toutes les autres activités comme une perte de temps. Or quand on devient solopreneur, on a besoin d’avoir développé les 2 autres dimensions pour pouvoir faire tourner son activité.

Pourquoi ça bloque ?

Pas facile de faire cohabiter ces 3 dimensions en nous, car chacune veut être l’unique, celle qui dirige les autres.

Pourtant ces 3 dimensions sont aussi importantes les unes que les autres, même si elles devraient intervenir dans un ordre bien précis : l’entrepreneur a une vision que le manager transforme en action que le technicien va effectuer.

Donc, pour que ça fonctionne, ces 3 dimensions doivent être équilibrées entre elles et bien entendu, vous avez besoin de les avoir développées.

Pour la dimension « Technicien », normalement vous êtes formée à votre métier. Donc ✅.

Pour la dimension « Manager », vous avez peut-être suivi des formations pour acquérir diverses compétences et lancer votre solo-entreprise. Donc ✅.

Pour la dimension « Entrepreneur visionnaire », c’est un peu plus compliqué, parce qu’on touche là au domaine du conceptuel, du monde des idées.

D’une part, c’est difficile à mettre en place parce qu’on passe rarement ses journées à réfléchir à sa vision.

D’autre part, cela demande de consacrer du temps à envisager le futur à long terme de sa solo-entreprise (ce que très peu de solopreneurs font…), mais aussi de l’avoir rendu tangible pour que le manager et le technicien en nous coopèrent main dans la main à réaliser la vision de l’entrepreneur.

Parce que, quand on sait où on va, comment on y va et pourquoi on y va, cela devient beaucoup plus facile de travailler ensemble (et là, on parle quand même de ces 3 dimensions qui sont en vous, donc impossible d’en virer une qui ne ferait pas son job…).

Par contre, une fois que vous avez clairement défini votre vision et les actions nécessaires pour la réaliser, vous voyez bien que les 2 autres dimensions vont pouvoir s’activer et que vous allez pouvoir les mobiliser avec simplicité et facilité. Bye, bye procrastination !

Pour que ça fonctionne et que vous puissiez mener à bien votre solo-entreprise, ces 3 dimensions doivent être à l’équilibre pour s’entrainer mutuellement, mais aussi se temporiser les unes les autres. Par exemple, voici ce qu’elles peuvent se dire : « Hey l’entrepreneur visionnaire ! Cette soi-disant « opportunité » nous éloigne de notre objectif, donc choisissons de ne pas y aller ».

Et voilà comment on économise temps, énergie et argent en faisant les bons choix pour son activité !  

Alors comment développer sa dimension « Entrepreneur visionnaire » ?

Je sais que ce n’est pas facile de créer sa vision d’entrepreneur. On est dans le conceptuel et ça demande de passer du temps à penser au futur de son activité, donc ça ne semble pas très productif au Manager ou au Technicien en nous.

Pourtant, avoir créé sa vision d’entrepreneur, c’est avoir créé la clé de voute de votre solo-entreprise et c’est un formidable booster de votre moteur (intérieur) d’entrepreneur.

C’est pourquoi j’ai créé le programme « 5 jours pour mettre un tigre dans son moteur d’entrepreneur« , un pas à pas pour fabriquer chaque pièce qui compose votre moteur d’entrepreneur en faisant la part belle à votre créativité.

Pour en savoir plus, c’est ici.

Partagez cet article si vous l'avez aimé !