Vous connecter à vos forces intérieures pour réussir votre vie de solopreneur

Vous êtes solopreneur, vous avez dépensé temps, argent et énergie à mettre en place votre activité. Votre grille tarifaire en poche, vous êtes prête à rencontrer vos premiers clients. Fière de tout ce beau travail accompli, vous vous imaginez déjà en train de réussir chacune de vos ventes et signer des contrats avec des clients qui ne cesseront de sonner à votre porte -et qui feront comme bon vous semble.

La cliente est reine, non mais vraiment ???

Plutôt que de vous donner immédiatement une liste de bonnes pratiques (elle se trouve à la fin), voici 7 « conseils » pour faire fuir votre cliente par l’issue de secours la plus proche et être sûre de rater vos ventes :

#1 – Arrivez en retard !

C’est une bonne entrée en matière : votre cliente comprendra tout de suite qui c’est le boss ! Après tout, elle peut bien attendre parce que vous avez eu une panne d’oreiller ce matin.

Quant à la prévenir pour ce 1/4 d’heure de retard, et puis quoi encore ? Dépenser votre forfait pour ça…

#2 – Envahissez l’espace de votre cliente !

Bon vous êtes là ! (Se rend-elle seulement compte de la chance qu’elle a ?)

Sortez vos carnet, stylo et brochures, étalez le tout sur son bureau, quitte à pousser ses affaires qui vous dérangent. Rapprochez-vous suffisamment pour qu’elle profite bien de votre haleine mentholée. Vous voilà prête à commencer !

#3 – Ignorez votre cliente !

Le contact visuel et le sourire dans le regard, ça vous dit quelque chose ? Nan ? Pas grave, continuez de regarder par la fenêtre, la porte de sortie ou mieux, votre montre.

Ah tiens, votre téléphone sonne (mode avion ou silencieux, connais pas…). C’est votre copine qui vous propose d’aller déjeuner dans ce nouveau restaurant en vue. Continuez votre conversation privée sans vous soucier de votre cliente, comme ça elle apprendra que vous avez aussi une vie personnelle trépidante.

#4 – N’écoutez pas votre cliente !

Vous aviez convenu d’un entretien de 30 minutes (déjà écourté par vos 15′ de retard) ? Qu’à cela ne tienne : ne perdez pas de temps à découvrir ce que veut votre cliente sinon on va y passer la matinée (et vous ne pouvez pas vous permettre d’arriver en retard au restau de votre copine, n’est-ce pas ?).

De toute façon, elle a besoin de votre service, point barre. Déclamez lui votre argumentaire de vente (creux et fadasse), qu’elle signe et par pitié, pas de questions. Est-elle idiote au point de ne pas se rendre compte par elle-même du côté géniiiiial de votre proposition ?

#5 – Vexez votre cliente !

Comment ça, elle a besoin d’en parler avec son conjoint ? Pourquoi ? Elle n’est pas assez grande pour prendre sa décision toute seule ?

Franchement, vue la nullité de sa situation, elle ne peut pas continuer comme ça. Alors qu’avec le service que vous venez de lui proposer, sa vie ne sera plus jamais la même.

#6 – Dites du mal !

Et en plus, elle ose vous parler d’un de vos concurrents (moins cher…), l’arrogante ? Critiquez le, lui et ses services dont vous avez entendu dire qu’ils ne valaient rien en comparaison aux vôôôtres. Mieux vaut enfoncer la concurrence que de parler des atouts de vos services.

Au passage, critiquez aussi vos autres clientes, comme cette (imbécile de) cliente qui avait justement fait appel à ce fameux concurrent, avant de se tourner vers vous, dans un état « pire qu’avant, la pauv' »…

#7 – Montrez vous familière !

Après cet entretien, vous êtes presque des amies, hein ? Alors, « tu vas voir, tu vas la kiffer ta life avec la propal que je t’envoie d’ici demain ». Et surtout, vous l’envoyez… la semaine prochaine !

Comment ça, elle n’a jamais donné suite ?

Vous l’aurez compris, ce sont 7 « conseils-erreurs » à ne surtout pas suivre si vous voulez réussir vos ventes. Et pourtant, en tant que cliente, j’ai vécu des situations qui m’ont inspiré cette liste…

Heureusement, quand votre activité est en place et qu’il s’agit maintenant de trouver vos 1ers clients, il existe des bonnes pratiques à mettre en oeuvre pour vivre des conversations de vente vraies et respectueuses avec eux. Sans passer pour un marchand d’encyclopédies. Et même si on n’aime pas ça !

Vendre de manière authentique, c’est créer une relation sincère avec vos clients,
basée sur la confiance, l’attention réelle que vous leur accordez et l’apport de solutions sur mesure à leurs problèmes.

Vendre de manière authentique, dans le respect des 2 parties, c’est un ensemble de techniques + un état d’esprit confiant + une attitude respectueuse. C’est un art, et comme tous les arts, ça s’apprend. Et nous en reparlerons…

 

Et vous ? Où en êtes-vous ?

 

Téléchargez gratuitement la check-list « 10 attitudes qui prouvent que vous respectez votre client » :

La check-list « 10 attitudes qui prouvent que vous respectez votre client » est un PDF qui vous permettra d’être sûre de ne pas faire fuir vos clients à cause d’éventuels impairs.

Cliquez sur ce bouton pour la télécharger :

 

Partagez cet article si vous l'avez aimé !